Analyse
Telecom Italia/Deutsche Telekom il y a 18 ans - lundi 26 avril 1999

TELECOM ITALIA/ DEUTSCHE TELEKOM - Fusion

Deutsche Telekom (DT; 35,4 EUR, 1 428 BEF) et Telecom Italia (TI; 10 EUR, 403 BEF) viennent d'annoncer leur projet de fusion. Cela déjouerait les plans d'Olivetti, qui est sur le point de lancer une offre de reprise inamicale sur TI. La nouvelle entité, contrôlée à 56 % par DT et à 44 % par TI, deviendrait le numéro 2 des télécoms dans le monde, après le japonais NTT. Chaque action DT serait échangée contre une action du nouveau groupe, tandis que les actionnaires de TI en recevraient une pour 3 actions TI. Le nouveau groupe mettrait l'accent sur des secteurs porteurs tels que la mobilophonie, Internet et des services à valeur ajoutée. La combinaison des deux groupes est présentée comme génératrice de réductions de coûts et de moyens financiers accrus, ce qui permettrait probablement un renforcement en Grande-Bretagne et/ou aux USA. Nous sommes sceptiques par rapport à cette opération. D'abord, les actionnaires de DT et de TI doivent donner leur accord, de même que les autorités européennes et américaines, ce qui n'est pas encore acquis. Ensuite, nous ne sommes pas certains de l'opportunité de cette fusion. Certes, sur le plan financier le groupe serait plus équilibré et plus puissant, mais à l'heure où la rapidité de réaction est essentielle pour contrer une concurrence en expansion, une taille majorée n'est pas nécessairement un avantage. Sans compter les conflits culturels potentiels. Quant à l'expansion internationale, ni DT ni TI ne peuvent se targuer d'une expérience positive à cet égard jusqu'à présent. Feront-ils mieux ensemble ? A première vue l'offre de DT est plus attrayante que celle d'Olivetti, mais elle ne consiste qu'en titres d'un groupe dont les perspectives ne sont pas assurées. Pour rappel, l'offre d'Olivetti correspond à 11,5 EUR par action TI. Si vous possédez des actions TI, vous avez avantage à les conserver jusqu'à ce que les choses se clarifient. N'achetez pas DT.

TELECOM ITALIA

Le projet d'alliance avec Deutsche Telekom nous laisse sceptiques. Action correctement évaluée. Conserver.

 

 

Partagez cet article