Analyse
Cobepa il y a 19 ans - lundi 10 mai 1999

COBEPA

COBEPA (63,6 EUR; 2 566 BEF), holding et banque d'affaires (fusions et acquisitions,...), est actif d'une part comme pourvoyeur de capital à risque (± 1/3 de ses avoirs), et d'autre part détient un important portefeuille d'actions générant des revenus réguliers (l'assureur néerlandais Aegon, le holding Pargesa, GIB, D'Ieteren,...). Un grand nombre de ces participations sont considérées comme non stratégiques, et le groupe s'en défait progressivement, ce qui lui permet d'engranger de belles plus-values. Actuellement nous évaluons les plus-values potentielles à quelque 2,26 milliards d'EUR. Un montant énorme si on le compare aux 74 millions d'EUR que COBEPA a réussi à investir l'an passé, et auquel vient encore s'ajouter une trésorerie d'environ 350 millions d'EUR (7,3 EUR par action). Même si le groupe compte consacrer une petite partie (± 170 millions d'EUR) de ses liquidités au rachat de ses propres actions (v. Entre Nous), le principal défi qu'il devra relever dans les années à venir sera de trouver des projets rentables. En effet, de nombreuses autres sociétés d'investissement sont sur les rangs, et les projets de taille et de qualité suffisantes pour lesquels COBEPA dispose du savoir-faire nécessaire ne sont pas légion en Belgique. Dès lors le groupe n'exclut pas des prises de participations en Europe du Nord et en Europe centrale, et compte encore s'étendre aux Pays-Bas, où les projets sont de taille plus importante. Dans les années qui viennent, la stratégie de COBEPA visant à se désengager de ses actifs non stratégiques devrait lui assurer régulièrement de belles plus-values. Pour 99, nous tablons sur un bénéfice de 5,4 EUR par action (e.a. grâce aux plus-values déjà réalisées sur la vente partielle d'Aegon et Mobistar). L'action est correctement évaluée, mais sa décote (11 %; différence entre son cours et sa valeur réelle établie sur la base de son portefeuille de participations) est actuellement inférieure à sa moyenne historique, aussi nous n'achèterions pas encore. Conserver. Quant aux filiales Ibel (66 EUR; 2 662 BEF; investie surtout aux Pays-Bas et en Flandre) et Mosane (130 EUR; 5 244 BEF, surtout en Wallonie), vous pouvez également les conserver.

COBEPA / BEL 20

Depuis le début de l'année, Cobepa (gras, base 100) évolue en ligne avec le Bel 20. Conserver.

 

 

Partagez cet article