Analyse
Creyf's scinde ses actions en dix il y a 18 ans - lundi 17 mai 1999

CREYF'S SCINDE SES ACTIONS EN DIX

Le 10 mai, les actions de la société d'intérim CREYF'S ont été divisées par dix. Si vous possédez matériellement ces actions, vous devez les échanger contre de nouvelles.

Rien ne change

• Le cours de l'action CREYF'S a considérablement augmenté ces trois dernières années. Mais aujourd'hui, grâce à sa scission en dix, l'action redevient accessible aux petits épargnants. Fondamentalement, la division ne change rien pour les détenteurs d'actions CREYF'S. Certes, ils reçoivent dix fois plus d'actions que ce qu'ils possédaient auparavant, mais elles ont aussi une valeur dix fois moindre. Leur cours est passé d'environ 270 euros à 27 euros.
• Si vous possédez matériellement des actions CREYF'S, vous devez les échanger contre de nouvelles. Chacune des anciennes actions, coupons n°  10 à 30 attachés, donne droit à dix nouvelles actions, coupons n°  1 à 30 attachés. Chaque feuille de coupons avec strips VVPR, coupons n° 10 à 30 attachés, donne également droit à dix nouvelles feuilles de coupons avec strips VVPR, coupons n°  1 à 30 attachés.
• Si vos actions figurent sur un compte-titres, vous ne devez rien faire. Votre intermédiaire financier se chargera des formalités nécessaires.
• En principe, l'échange s'effectue gratuitement. Mais si votre intermédiaire devait vous réclamer des frais, vous pouvez vous adresser à une agence de la Générale de Banque, de Petercam ou de la Banque Degroof. Ces trois "banques guichets" réalisent gratuitement l'opération. • Vu les belles perspectives offertes par CREYF'S, nous vous conseillons de ne pas vendre vos actions. Le cours boursier tenant déjà compte de ces perspectives, l'achat de nouvelles actions n'est pas plus indiqué.

COURS DE L'ACTION CREYF'S

CREYF'S mène une politique d'expansion basée sur une solide vision stratégique. Par conséquent, les perspectives sont bonnes et vous pouvez conserver l'action. Fondamentalement, la scission en dix ne change rien pour l'actionnaire.

Partagez cet article