Analyse
Deceuninck il y a 19 ans - mardi 25 mai 1999

DECEUNINCK - Bon premier trimestre

DECEUNINCK (275 EUR; 11 093 BEF), producteur de profilés en PVC pour portes, fenêtres et matériaux de construction, a augmenté son chiffre d'affaires de 15 % au 1er trimestre, principalement grâce à la forte croissance de ses activités aux USA. Le taux de pénétration des portes et fenêtres en PVC dans ce marché est encore faible (10 %, contre 41 % en Europe), aussi DECEUNINCK a l'intention d'encore s'y étendre. L'autre pôle de croissance du groupe est l'Europe de l'Est (16 % du chiffre d'affaires), où les activités lancées l'an passé en Roumanie apparaissent d'ores et déjà très prometteuses. D'autre part, DECEUNINCK ambitionne d'aborder de nouveaux marchés comme la Chine et l'Amérique latine et de se lancer dans des activités nouvelles mais connexes (recouvrement de toits et sols, conduites d'eau,...). Il vient ainsi de racheter un petit producteur belge de conduits flexibles pour le secteur de l'électricité. Pour 99, nous tablons sur un bénéfice de 10,2 EUR par action (8,52 EUR en 98), toujours soutenu par la faiblesse des prix du PVC (même si ceux-ci sont actuellement en légère hausse). Dans les années à venir, les synergies engendrées par l'intégration des récentes acquisitions et la poursuite de la maîtrise de ses coûts de production (DECEUNINCK va étendre encore sa capacité de production de "compounds", ou résine de PVC mélangée à des additifs) assureront sa croissance bénéficiaire. DECEUNINCK est un groupe fortement intégré (présent à plusieurs stades de la production) et actif surtout sur le marché de la rénovation, moins cyclique que la construction neuve. Belles perspectives, mais elles sont déjà dans le cours. Action trop chère pour acheter. Conserver.

DECEUNINCK

Deceuninck continuera à profiter de la faiblesse des prix du PVC cette année. Conserver.

 

 

Partagez cet article