Analyse
Philips: une opération complexe il y a 19 ans - lundi 31 mai 1999

PHILIPS : UNE OPERATION COMPLEXE

Le groupe électronique néerlandais PHILIPS procède à une opération compliquée qui combine le paiement d'un montant en cash et un échange de titres.

Retour à l'expéditeur

Le groupe PHILIPS dispose d'un important paquet de liquidités qu'il ne parvient pas à investir de façon suffisamment rémunératrice à son goût. Au lieu de laisser dormir cet argent, le groupe a donc décidé de rembourser à ses actionnaires une partie du capital représenté par ces actions. Chaque action ou certificat PHILIPS CF (nominatif et coté à Bruxelles) donnera donc droit à un montant de 9,07 florins (environ 166 francs). Ce montant, non imposable aux Pays-Bas, ne sera vraisemblablement pas non plus soumis au précompte mobilier en Belgique (le fisc n'a pas encore pris de décision définitive à ce sujet au moment où nous bouclons ce texte).

Echange de titres

Parallèlement, PHILIPS adapte la valeur nominale de ses actions en euro et, pour ce faire, procède à un échange de titres. Ainsi, chaque paquet de 25 actions ou certificats PHILIPS devra être échangé contre 23 nouveaux titres. En pratique, si vous ne détenez pas un multiple de 25 actions, les institutions chargées de la liquidation de l'échange appliqueront au nombre d'anciennes actions détenues un prorata de 92 % (23/25), la fraction d'action vous revenant sera payée en espèces sur base du cours d'ouverture du 3 juin. Globalement, il devrait s'agir d'une opération blanche. Le remboursement en liquide et probablement une légère adaptation à la hausse du cours compenseront le fait que vous détiendrez moins d'actions.

En pratique

Normalement, vous n'avez rien à faire. Votre intermédiaire financier se chargera de réaliser l'échange de vos titres PHILIPS et versera sur votre compte le montant de 9,07 florins par action et, éventuellement, la valeur d'une fraction d'action suite à l'échange.

Partagez cet article