Analyse
Audiofina il y a 18 ans - lundi 28 juin 1999

AUDIOFINA - Départ d'un important actionnaire

Le principal actif du groupe audiovisuel luxembourgeois AUDIOFINA (46,50 EUR ; 1 876 BEF) est une participation de 49 % dans CLT-Ufa, né de la fusion entre les intérêts radio et télévision d'AUDIOFINA et de l'allemand Bertelsmann. Voici peu, le groupe a décidé de réduire radicalement ses intérêts dans la télévision numérique à péage, gourmande en capitaux, au profit de la télévision gratuite en clair. Même si les chaînes d'AUDIOFINA comme RTL en Allemagne et M6 en France se portent bien, la stratégie du groupe nous semble dangereuse. En Europe, le nombre d'abonnés à la télévision payante augmente rapidement et cela devrait se traduire tôt ou tard par une baisse des rentrées publicitaires des chaînes commerciales. De nombreux annonceurs pourraient en effet chercher d'autres supports comme Internet. Une autre source d'inquiétude est constituée par la surenchère sur les droits de programmation en Europe. Vivendi, qui n'est pas rassuré, serait par ailleurs sur le point de quitter AUDIOFINA (dans lequel il détient 20 %). La télévision commerciale reste le fer de lance de la stratégie d'AUDIOFINA qui nous laisse toutefois perplexes. Si Vivendi quitte AUDIOFINA, l'actionnariat pourrait subir un profond remaniement à l'issue encore inconnue. Il n'y a toutefois pas lieu selon nous de spéculer à ce sujet. Action correctement évaluée. Ne pas acheter.

AUDIOFINA

Meilleures perspectives bénéficiaires à court terme, mais stratégie dangereuse à long terme. Ne pas acheter.

 

 

Partagez cet article