Analyse
Van De Velde il y a 19 ans - lundi 7 juin 1999

VAN DE VELDE - Objectifs bénéficiaires en bonne voie

Les ventes du producteur de lingerie VAN DE VELDE (105 EUR; 4 236 BEF) se déroulent comme prévu au 1er semestre, aussi le groupe pourra plus que probablement atteindre les objectifs en matière de chiffre d'affaires (+ 10 %) qu'il s'était fixés pour cette année. VAN DE VELDE réalise actuellement plus de 70 % de son chiffre d'affaires dans le Benelux et en Allemagne, mais entend à l'avenir surtout augmenter ses parts de marché en Grande-Bretagne, où le potentiel de croissance du secteur de la lingerie est plus important que la moyenne européenne, ainsi qu'en France, où les ventes augmentent fortement grâce à d'importants efforts de marketing. Le secteur dans lequel VAN DE VELDE est actif exige d'importants investissements en marketing. Pour les financer, et pour améliorer ses marges, le groupe tente de réduire ses coûts en délocalisant une grande partie de sa production dans des pays à bas salaires comme la Chine, la Hongrie et la Tunisie. Il espère ouvrir un nouvel atelier en Tunisie d'ici fin 99, ce qui porterait à ± 85 % la part de ces pays dans sa capacité de production. Néanmoins, il entend conserver quelque 10 à 15 % de sa production en Belgique, de manière à maintenir son niveau de qualité et à protéger son savoir-faire. Il lui sera donc de plus en plus difficile à terme d'encore augmenter ses marges. Pour cette année nous tablons encore sur une forte croissance du bénéfice par action, à 3,85 EUR (+ 16 %), et nous prévoyons une croissance analogue pour les deux prochaines années. Mais ensuite ce rythme devrait ralentir, à moins que VAN DE VELDE procède à l'une ou l'autre acquisition d'ici là. Cependant il n'y a actuellement aucune indication dans ce sens. Action chère, n'achetez pas. Conserver si vous en avez.

VAN DE VELDE

Les bonnes perspectives des deux années à venir sont dans le cours. Action chère. Ne pas acheter.

 

 

Partagez cet article