Analyse
Deutsche Telekom il y a 19 ans - mardi 17 août 1999

DEUTSCHE TELEKOM: Acquisition de One2One

Comme prévu, les résultats semestriels de DEUTSCHE TELEKOM (DT ; 38,6 EUR ; 1 557 BEF) ont été plutôt faibles. Le chiffre d'affaires a baissé de 5 % et les bénéfices de 4,5 %. En cause, l'âpre concurrence sur le marché intérieur qui engendre la chute libre des tarifs longue distance et la baisse de ses parts de marché à 65 %. La forte croissance sur Internet (DT est n°1 en Europe) et dans la mobilophonie n'ont pu compenser que partiellement ce recul. DT cherche donc son salut à l'étranger. C'est ainsi qu'il a annoncé voici peu l'acquisition de One2One, n°4 sur le marché britannique des opérateurs télécoms. Celui-ci est spécialisé dans les cartes prépayées, un savoir-faire que DT mettra à profit dans son propre pays où ce système est encore très peu utilisé. Le timing et le prix payé semblent adaptés. DT devra toutefois redoubler d'efforts pour améliorer la rentabilité de One2One en se tournant davantage vers le monde des affaires. Selon la direction, l'acquisition pèsera sur les bénéfices jusqu'en 2002. Pour 99, nous misons désormais sur 0,7 EUR par action (hors éléments exceptionnels) contre 0,85 EUR précédemment. Grâce à l'acquisition de One2One, DT renforce sa position dans la mobilophonie et sur le marché britannique. Le groupe n'en reste pas moins fortement tributaire du marché allemand et a encore un long chemin à parcourir. Action chère, ne pas acheter.

Partagez cet article