Analyse
Dividende interimaire Heineken : mi-figue, mi-raisin il y a 18 ans - lundi 27 septembre 1999

DIVIDENDE INTERIMAIRE HEINEKEN :
MI-FIGUE, MI-RAISIN

Le brasseur néerlandais HEINEKEN a décidé de distribuer à ses actionnaires un dividende intérimaire de 0,3 florin brut. Celui-ci est payable depuis le 17 septembre. Etant donné que les actions HEINEKEN n'existent plus sous forme matérielle, vous ne pourrez plus toucher le coupon du dividende où vous voulez (aux Pays-Bas, par exemple), comme c'était le cas auparavant. C'est la banque qui conserve vos actions HEINEKEN sur un compte-titres qui vous paiera le dividende. S'il s'agit d'une banque en Belgique, 25 % seront déduits à titre d'impôt sur dividende néerlandais, et 25 autres à titre de précompte mobilier belge. Au total, il ne vous restera donc que 0,17 florin net. Sur base du traité de double imposition entre les Pays-Bas et la Belgique, vous pouvez certes théoriquement récupérer 10 % du dividende brut, mais les démarches administratives sont telles que cela n'en vaut pas la peine, surtout s'il s'agit de petits montants. En outre, le versement du dividende n'est pas gratuit : vous devrez payer des frais à la banque qui conserve vos titres. Chez KBC, par exemple, ces frais s'élèvent à 2 % du montant total du dividende, avec un minimum de 100 francs. Si, par chance, vos titres HEINEKEN figurent sur un compte-titres auprès de la BBL, vous échapperez à ces frais, la BBL s'occupant du service financier des actions HEINEKEN. Mais même dans ce cas, il ne restera pas grand-chose de votre dividende...

Partagez cet article