Analyse
Gruppo Formula il y a 18 ans - mardi 7 septembre 1999

GRUPPO FORMULA: GF ne devrait pas profiter de la reprise du secteur

· Logiciels d'entreprise
· Easdaq
· 6,60 EUR

GRUPPO FORMULA (GF), le leader italien des logiciels ERP (gestion d'entreprise), vient d'annoncer une croissance de son chiffre d'affaires de 46 % par rapport à l'année dernière pour le dernier trimestre clôturé au 30 juin. Selon nous, l'exercice 98/99 devrait néanmoins se solder par une perte dans la mesure où le bénéfice prévu pour le dernier trimestre (4 millions EUR) ne parviendra pas à compenser les pertes de 5,2 millions EUR accumulées lors des trois trimestres précédents. Cette perte résulte d'une croissance importante des coûts liés à l'activité « service » dont la demande a été gonflée par l'arrivée de l'Euro et le bug de l'an 2000. De plus, la stratégie de GF qui consistait à promouvoir son nouveau logiciel Cézanne (aide aux décisions du management) ne semble pas avoir porté ses fruits. En effet, les ventes de ce produit ont accusé un retard de 21 % par rapport aux prévisions initiales, ce qui n'a pas manqué d'influencer négativement les comptes de l'entreprise. Le projet d'internationalisation du groupe à l'aide notamment du logiciel susmentionné se voit donc retardé, ce qui est d'autant plus dommageable que le groupe éprouve des difficultés à maintenir ses parts de marché en Italie où il doit affronter la concurrence des SAP, Baan, Oracle et consorts. C'est d'ailleurs dans une optique de défense de ses positions que GF vient de prendre le contrôle de l'italien SAS, opération qui lui permet de devenir propriétaire à 100 % de tous les modules de son logiciel ERP Diapason. Notons encore que GF a acquis une participation de 30 % dans Cedaf, entreprise italienne spécialisée dans les logiciels de gestion du personnel. Enfin, grâce à WinCity, logiciel spécialisé dans la communication entre le citoyen et l'administration, GF espère entrer de plein pied sur le marché de l'administration publique italienne.

L'activité principale de GRUPPO FORMULA, la vente de logiciels ERP, pâtit actuellement de la concentration des ressources des entreprises sur le bug de l'an 2000. A l'heure actuelle (internationalisation retardée, forte concurrence en Italie), nous ne pensons pas que GF fera partie de ceux qui comme SAP profiteront d'une reprise du secteur prévue pour l'an prochain. N'ACHETEZ PAS.

Partagez cet article