Analyse
Ipso-ILG il y a 17 ans - lundi 25 octobre 1999

IPSO-ILG - Résultats faibles sur les 12 premiers mois de l'exercice en cours de 17 mois

Durant les 12 premiers mois (1/8/99-31/7/99) d'un exercice qui en comptera 17 (clôture le 31/12/99), le chiffre d'affaires du fabricant d'équipements pour buanderies industrielles IPSO-ILG (44,7 EUR; 1 803 BEF) a baissé d'un bon 5 % compte non tenu de la contribution d'Amko (machines à laver de grande capacité), acquis en juin 98. En cause, les difficultés de la filiale américaine Cisell dues e.a. aux crises asiatique et sud-américaine. Le bénéfice d'IPSO-ILG s'est contracté de ± 18 % compte tenu des frais de déménagement d'Ipso-USA et de restructuration, et de ± 4 % hors ces éléments exceptionnels. Nous pensons cependant que le pire est passé pour IPSO-ILG, e.a. parce que les résultats de Cisell devraient peu à peu se redresser (le carnet de commande s'étoffe, de nouveaux séchoirs se vendent bien et un nouveau directeur a été nommé) et parce que les Américains ont montré un grand intérêt pour les produits du groupe lors du Cleanshow (salon du nettoyage) de juin dernier. IPSO-ILG espère à terme faire passer sa part de marché aux USA de 6 à 15 % grâce à une nouvelle usine en Floride, opérationnelle depuis septembre. Celle-ci ne contribuera cependant pas au bénéfice avant 2001 en raison des amortissements liés aux investissements. Pour cette année, nous attendons un bénéfice par action en recul de 10 % (sur une base comparable de 12 mois). Comme prévu, l'exercice en cours sera un exercice de transition. IPSO-ILG ne devrait commencer à renouer avec la croissance bénéficiaire qu'à partir de l'exercice prochain. Action correctement évaluée, mais nous n'achèterions pas encore. Conserver.

IPSO-ILG

Les difficultés de la filiale Cisell continuent à peser sur les résultats et le cours d'Ipso-ILG. Conserver.

Partagez cet article