Analyse
Punch International il y a 18 ans - lundi 11 octobre 1999

PUNCH INTERNATIONAL - Résultats semestriels en dessous de la moyenne

Les résultats semestriels publiés il y a quelques semaines par PUNCH INTERNATIONAL (49,7 EUR; 2 005 BEF), spécialisé en composants, systèmes et services d'assemblage pour l'électronique industrielle et grand public, étaient franchement décevants. Si l'on ne tient pas compte des deux reprises du début de l'année, le chiffre d'affaires a baissé de 8,4 %, alors qu'une hausse de 5 % était prévue lors de l'introduction en Bourse. Le résultat avant éléments exceptionnels a plongé dans le rouge suite à la conjoncture défavorable (Russie!) et aux coûts liés à l'intégration des deux acquisitions. Seules les plus-values non récurrentes sur la vente d'actifs ont permis de conserver un résultat total positif. Punch s'attend toutefois à un 2e semestre bien meilleur, qui compensera la faiblesse du premier. Dans l'électronique grand public (61 % du chiffre d'affaires), la demande est en effet saisonnière et présente un traditionnel pic en fin d'année. En outre, le marché montre actuellement une tendance positive et la société Trelleborg, reprise en mai, devrait contribuer dès cette année au bénéfice. Pour rendre l'évolution de son chiffre d'affaires plus stable à l'avenir, Punch augmente, e.a. via des reprises, le poids de ses deux autres divisions (électronique professionnelle et composants display). Ainsi, le groupe a récemment décroché 2 importants contrats d'assemblage, et a 4 dossiers de reprises à l'étude. L'action est correctement évaluée, mais les maigres résultats nous font douter des perspectives de croissance annoncées. Nous avons abaissé nos prévisions bénéficiaires pour 99 à 1,2 EUR par action et pour 2000 à 2,6 EUR (resp. 1,2 et 2,6 EUR précédemment) En outre, nous trouvons Punch trop dépendant de quelques gros clients. Conserver, ne pas acheter.

PUNCH / BEL 20

Depuis son introduction, Punch (gras; base 100) fait nettement moins bien que la Bourse. Ne pas acheter, conserver.

Partagez cet article