Analyse
Barco il y a 18 ans - lundi 15 novembre 1999

BARCO - Vente d'une petite filiale et chute du cours

BARCO (136,7 EUR; 5 514 BEF), le plus ancien des groupes hi-tech flamands, dont le chiffre d'affaires atteint ± 25 milliards de BEF, a cédé récemment une petite filiale américaine de sa division Systèmes de projection. Cette cession de faible importance aura peu d'impact sur les résultats du groupe, mais elle montre que BARCO poursuit la rationalisation de son appareil de production. Pour améliorer ses résultats à partir de l'an prochain, le groupe entend bien maîtriser ses coûts et tenter de profiter de la reprise en Extrême-Orient. Les résultats semestriels très décevants (bénéfice en recul de 30 %) et les perspectives mitigées pour le semestre en cours ont lourdement pénalisé l'action : le cours est au même niveau qu'en 96, et à la moitié de ce qu'il était durant l'été 98. Le potentiel de hausse est donc important, à condition que les choses continuent à évoluer positivement en Extrême-Orient (15 % du chiffre d'affaires en 98) et pour la division Automatisation (12 %), qui a pour client le secteur textile et en particulier celui des métiers à tisser, lui aussi très dépendant de l'Extrême-Orient. Le cours semble avoir touché le fond et remonte quelque peu en ce moment. L'action est correctement évaluée, mais nous attendrions pour acheter qu'il y ait de bonnes nouvelles du côté des résultats. Conserver.

BARCO

Le cours a bien baissé depuis mi-98. En attendant l'amélioration prévue des résultats, conserver.

Partagez cet article