Analyse
Belgolaise il y a 17 ans - mardi 4 janvier 2000

BELGOLAISE: Acquisition d'une banque ivoirienne

Dans le cadre de sa diversification vers des régions africaines à meilleur potentiel de croissance, la BELGOLAISE (199 EUR; 8 028 BEF) a annoncé fin octobre qu'elle obtiendrait 80 % des actions de BIAO-CI, 3e banque de Côte d'Ivoire, lors de la privatisation de celle-ci. Mais le coup d'Etat militaire qui a eu lieu en Côte d'Ivoire le week-end de Noël pourrait remettre l'opération en question ou au moins la retarder sérieusement. Le risque reste grand en Afrique... Par ailleurs, l'actionnariat de la banque a subi quelques modifications. Il semble que l'actionnaire majoritaire, le groupe Fortis (via la Fortis Banque, ex-Générale de Banque) veuille contrôler complètement la BELGOLAISE : depuis début 99, il a augmenté sa participation, qui se montait à un bon 59 %, à plus de 64 %. L'action BELGOLAISE est bon marché. De plus, la banque a selon nous choisi la bonne voie pour assurer sa rentabilité. Pourtant nous n'achèterions pas. Les incertitudes et les risques (en Afrique surtout) sont trop grands. Nous préférons Dexia, qui est moins risquée et présente de meilleures perspectives de croissance. Si cependant vous possédez des actions BELGOLAISE, conservez-les. Il nous semblerait en effet logique que Fortis, malgré ses actuelles dénégations, lance tôt ou tard une offre de reprise.

Partagez cet article