Analyse
Omega Pharma il y a 17 ans - lundi 24 janvier 2000

OMEGA PHARMA

OMEGA PHARMA (255 EUR; 10 287 BEF) poursuit ses acquisitions à un rythme effréné. Ainsi, outre un accord, via Omega Soft (sa filiale IT), avec Belgacom pour lequel il agira en tant qu'agent agréé après des pharmaciens, 3 acquisitions ont été annoncées depuis le début de l'année : Pegas Pharma, distributeur exclusif des produits OTC (sans ordonnance) de Ciba Vision (soins oculaires); ACA Pharma, actif dans l'emballage, les accessoires et les produits OTC; et les activités belges de l'allemand Antiseptica, qui fournit des produits nettoyants et désinfectants aux hôpitaux (auxquels le groupe entend désormais également vendre ses produits). Pour 99, OMEGA PHARMA a annoncé un chiffre d'affaires en hausse de 79 %. Cette année il devrait progresser de 90 % grâce au succès des OTC et à l'augmentation des ventes de médicaments génériques. Cette progression, conjuguée aux économies d'échelle engendrées par l'intégration des acquisitions, permettra une forte hausse du bénéfice. Nous relevons dès lors notre prévision pour 2000 à 2,32 EUR par action (1,72 EUR précédemment). Pour l'avenir nous tablons surtout sur le développement des médicaments génériques, qui ont encore un énorme potentiel en Belgique : leur part de marché n'y est que de 1,3 %, contre au moins 20 % dans les pays voisins. Un nouveau grand projet développé en interne est prévu pour le 2e semestre Même après le recul de 13 % vendredi dernier, l'action reste chère. Conserver, mais ne pas acheter.

OMEGA PHARMA

Belles perspectives. Mais même après la correction de vendredi dernier, l'action reste chère. Conserver.

Partagez cet article