Analyse
Deutsche Bank il y a 17 ans - lundi 28 février 2000

DEUTSCHE BANK - Projet d'e-banking et résultats provisoires

La Deutsche Bank (DB; 89 EUR, 3 590 BEF), 1ère banque allemande, vient d'annoncer son plan stratégique dans l'e-banking. Séduisant sur le papier, ce plan arrive cependant un peu tard. En effet, tous les grands concurrents ont déjà leur banque sur Internet. En outre, dans les activités bancaires du groupe en Allemagne, ce plan ne s'accompagne d'aucune réduction de coûts, ce qui, compte tenu des investissements nécessaires (1,87 EUR par action pendant 3 ans), va encore dégrader une rentabilité déjà trop faible. Par ailleurs, la DB a publié ses résultats provisoires pour 99. Le bénéfice (éléments exceptionnels compris) devrait être de ± 4,85 EUR par action, en ligne avec nos prévisions. Pour 2000 et 2001, compte tenu des investissements Internet, nous abaissons nos prévisions bénéficiaires par action (hors éléments exceptionnels) respectivement de 4,5 à 3,9 EUR et de 5,1 à 4,5 EUR. Au delà, la DB pourrait dégager de beaux bénéfices sur son portefeuille de participations, lequel recèlerait quelque 20 milliards d'EUR (37,5 EUR/action) de plus-values potentielles. En effet, un traitement fiscal plus avantageux des plus-values sur cessions de participations est prévue en Allemagne à partir de 2002. La stratégie Internet récemment annoncée arrive un peu tard et ne tient pas compte selon nous du point faible de la Deutsche Bank : son réseau domestique. L'action est correctement évaluée. Conserver, ne pas acheter.

DEUTSCHE BANK

Le plan Internet de Deutsche Bank fait grimper le cours. Nous sommes plus circonspects. N'achetez pas, conservez.

Partagez cet article