Analyse
Electrabel il y a 17 ans - lundi 6 mars 2000

ELECTRABEL: Résultats 99

Le bénéfice d'Electrabel (295,5 EUR; 11 920 BEF) a progressé de 6,5 % en 99, à 15,34 EUR par action, soutenu par une diminution des frais de personnel, de nouveaux gains de productivité et la réduction de l'endettement (déjà faible). Le chiffre d'affaires a cependant reculé de 2,19 %, victime de la diminution du prix de l'électricité. Du côté du processus de libéralisation, les choses continuent à bien se dérouler pour le groupe. Jusqu'à présent, les nouveaux contrats signés compensent largement ceux qui ont été perdus. Electrabel entend occuper une place prépondérante sur le marché européen, où il est devenu le 5e producteur après le rachat du néerlandais EPON (novembre 99). Partenariat avec le suisse EOS, ouvertures de filiales aux Pays-Bas et en Espagne, poursuite du développement de ses activités de trading et de son expertise en matière de technologies de production…, autant d'initiatives qui s'inscrivent dans un objectif de doublement de ses ventes d'ici 5 ans. Bénéficiant de prix de revient assez bas grâce à la diminution des charges liées à l'amortissement des centrales nucléaires (55 % de la production du groupe), Electrabel est bien placé sur l'échiquier européen. Nous tablons pour 2000 sur un bénéfice par action de 15,64 EUR (EPON ne contribuera au bénéfice qu'à partir de 2001). Action correctement évaluée. Conserver.

ELECTRABEL

Electrabel a souffert de la hausse des taux, mais le groupe est bien placé sur l'échiquier européen. Conserver.

Partagez cet article