Analyse
CMB il y a 17 ans - lundi 22 mai 2000

CMB - Forse verbetering verwacht van de halfjaarresultaten

Après une très mauvaise année 99, le transporteur maritime CMB (53 EUR; 2 138 BEF) s'attend pour le 1er semestre 2000 à des résultats 5 fois plus élevés que pour la même période l'an passé. Sa filiale Bocimar (19 % du chiffre d'affaires) profite pleinement de la hausse du prix du fret dans le vrac sec (recrudescence du trafic vers l'Extrême-Orient), d'autant plus qu'elle avait décidé en août dernier de doubler sa flotte pour 1 an. La filiale Euronav (transport de pétrole; 12 %) profite quant à elle de la hausse de production des pays de l'OPEP, et aussi de la catastrophe de l'"Erika" : les compagnies pétrolières sont à la recherche de navires plus sûrs, ce que le groupe peut assurément offrir. Cette embellie incite CMB a envisager à nouveau une cotation d'Euronav (à New York), après une fusion avec un ou plusieurs de ses partenaires au sein de la joint venture Tankers International. Une opération semblable pourrait être envisagée pour la filiale manutention, Hessenatie (36 %). La hausse du prix du fret, qui devrait se poursuivre, améliore nettement les perspectives de CMB pour cette année. En outre, le groupe va annuler les actions propres rachetées (10 %), ce qui augmentera le bénéfice par action (répartition sur un moins grand nombre d'actions). Nous tablons sur 7,1 EUR pour 2000. Le cours pourrait bénéficier aussi des différentes opérations autour d'Euronav et Hessenatie. Depuis notre 1er conseil spéculatif début mars, il a gagné 22 %, mais vous pouvez toujours acheter avec un horizon de quelques mois. Le "bon père de famille" a cependant avantage à éviter cette action, les activités de CMB étant globalement peu rentables, très cycliques et très dépendantes des éléments exceptionnels.

CMB / INDICE FRET

CMB (en EUR; gras; échelle de gauche) profite de la remontée des prix du fret (échelle de droite). Conserver.

Partagez cet article