Analyse
Marconi il y a 17 ans - lundi 22 mai 2000

MARCONI - Les résultats reflètent la réorientation vers les télécoms

Le britannique Marconi (ex-GEC; 765,5 p., 513 BEF) a annoncé pour l'exercice 99/2000 (clôturé le 31 mars) une perte de 7,9 pence par action (hors éléments exceptionnels). Hors coût des acquisitions (amortissement du goodwill) et éléments exceptionnels, le bénéfice par action atteint 16,9 p., soit un peu plus que ce que nous avions prévu. Le groupe a profité de son renforcement dans les équipements télécoms à haut débit, où la demande a été très forte, particulièrement aux USA. Afin de se renforcer dans ce secteur où la taille est déterminante pour résister à la forte concurrence, et afin de pouvoir offrir à ses clients des solutions intégrées, Marconi vient de conclure deux transactions importantes. Il a racheté MSI, spécialisé en fourniture de logiciels pour la gestion de réseaux de télécoms mobiles, et se renforce ainsi dans la mobilophonie de la 3e génération (UMTS). Cela lui permettra aussi de dégager des synergies avec ses activités de réseaux en fibres optiques. Il a par ailleurs signé un important contrat avec l'entreprise de télécoms américaine ThruComm, aux termes duquel il fournira à celle-ci durant ces 3 prochaines années des services de haute technologie dans le domaine de la mobilophonie à haut débit. Les résultats de Marconi confirment la pertinence de sa réorientation vers les télécoms et les technologies de l'information. Nous tablons sur un bénéfice par action de 2,6 p. en 2000/01 et de 8,6 p. en 2001/02. Action correctement évaluée. Acheter.

MARCONI (en pence)

Marconi devrait selon nous bénéficier du marché porteur des équipements télécoms. Acheter.

Partagez cet article