Analyse
Spector il y a 17 ans - lundi 8 mai 2000

SPECTOR: joint venture en Australie

Spector (34,01 EUR; 1 372 BEF), groupe spécialisé en photographie, vient de créer avec un partenaire local en Australie une entreprise de vente par correspondance (VPC). Hormis une joint venture en Afrique du Sud qui vend des laboratoires, c'est la première fois que le groupe s'aventure hors d'Europe. Sur le marché australien de la VPC dans le domaine de la photo, la concurrence est limitée (1 seul autre acteur). En outre, notamment en raison de l'étendue du pays, le potentiel est énorme, et le consommateur australien est très ouvert aux nouvelles technologies comme Internet et la photo digitale, domaines dans lesquels Spector a déjà pris un certain nombre d'initiatives et vers lesquels il compte de plus en plus s'orienter. Par cette opération en Australie, Spector renoue après quelques années difficile avec sa stratégie d'expansion. D'autres acquisitions devraient suivre. En effet, le groupe est toujours à l'affût de bonnes opportunités de croissance, notamment dans les réseaux de magasins et les activités de gros (traitement de photos pour les grandes surfaces, les chaînes de magasins et les commerces de photo). Spector semble reparti du bon pied. Nous attendons avec espoir les résultats des 4 premiers mois de l'année, qui sortiront fin mai. L'action est bon marché et peut être achetée par qui n'a pas peur de prendre un risque un peu supérieur à la moyenne.

SPECTOR (en EUR)

Malgré de meilleures perspectives, le cours a de la peine à remonter. Les audacieux peuvent acheter.

Partagez cet article