Analyse
General Motors il y a 17 ans - lundi 26 juin 2000

GENERAL MOTORS: de plus en plus de problèmes pour Opel

Le constructeur automobile américain General Motors (GM; 61,69 USD, 2 657 BEF) continue à vivre des heures difficiles. En Europe, la part de marché d'Opel et Vauxhall ne cesse de se réduire, notamment en Allemagne où le groupe souffre du recul du marché automobile, de ses lourds investissements et des conséquences de problèmes de qualité ces dernières années. Opel devrait de nouveau terminer l'année en perte, mais la direction s'attend à une nette amélioration l'an prochain grâce aux réductions de coûts prévues et au lancement de nouveaux modèles. Entre-temps, les nuages semblent s'accumuler également au niveau social, les employés d'Opel craignant les conséquences de l'accord avec Fiat en termes d'emploi et d'image de la marque allemande. Aux Etats-Unis, GM ne parviendra probablement pas à atteindre son objectif de plus de 30 % de part de marché d'ici à la fin de l'année. Le groupe a de la peine à adapter sa production à la demande et doit accorder sur certains modèles des rabais plus importants que prévu. Malgré tout, GM parviendra grâce à des réductions de coûts et à un programme de rachat d'actions propres à augmenter son bénéfice par action cette année et l'an prochain (estimé à 9,5 USD pour 2000 et 10 USD pour 2001, contre 8,53 USD en 99). La hausse des taux aux USA pèse sur les ventes de voitures, ce qui pourrait obliger GM à prendre des mesures plus importantes. Une nouvelle vente de participation dans sa filiale Hughes (satellites) pourrait être décidée. Action correctement évaluée. Conserver, mais ne pas acheter.

OPEL EN EUROPE

Depuis plusieurs années, les parts de marché d'OPEL régressent en Europe. Conserver General Motors.

Partagez cet article