Analyse
Lafarge il y a 17 ans - lundi 26 juin 2000

LAFARGE: reprise Blue Circle non-réussie

Le cimentier français Lafarge (79,75 EUR; 3 217 BEF) est un peu sonné après l'échec de son offre sur le britannique Blue Circle. Certes, cette opération lui aurait permis d'accélérer son développement hors d'Europe, mais l'échec ne remet pas en cause son potentiel de croissance. En Europe occidentale, où le marché du ciment est quasiment saturé, le groupe a investi surtout dans de "nouveaux produits" (plâtre,…) destinés avant tout à la rénovation, secteur plus dynamique que celui de la construction neuve. Il vient ainsi d'augmenter sa participation dans un producteur allemand de tuiles d'argile. Hors d'Europe, le potentiel de croissance reste important dans le ciment. En Inde p.ex., la consommation de ciment (100 kg par habitant et par an) est largement inférieure à la moyenne mondiale (250 kg). Lafarge entend s'y renforcer, mais les importants investissements nécessaires pour y accroître la productivité empêchent toute contribution positive aux résultats avant 3 ans au moins. L'Amérique du Sud et l'Europe de l'Est font aussi partie de ses objectifs. Le financement de ces investissements sera assuré d'une part par les revenus que le groupe tire de ses fortes implantations en Europe occidentale, et d'autre part par des cessions d'actifs. L'échec du rachat de Blue Circle et les coûts qui y sont liés (estimés à ± 0,3 EUR par action) pourraient encore peser sur le cours pendant quelque temps, mais à long terme le potentiel de croissance est intact. Action bon marché. Acheter.

LAFARGE (en EUR)

L'échec de l'OPA sur Blue Circle pèse sur le cours. Temporairement selon nous. Acheter.

Partagez cet article