Analyse
Delhaize il y a 17 ans - lundi 10 juillet 2000

DELHAIZE - Pression sur les marges chez Delhaize America

Le bénéfice de Delhaize America, qui en 1999 a procuré au groupe de distribution Delhaize (62,20 EUR; 2 509 BEF) 71,3 % de son chiffre d'affaires et 80 % de ses bénéfices, a reculé de 1,8 % au premier semestre 2000. En cause, l'intensification de la concurrence au deuxième trimestre et les nouvelles campagnes de promotion qui y sont liées, et qui ont raboté les marges. Le bénéfice a même reculé de 13,4 % durant ce dernier trimestre. Cependant, les campagnes agressives ont permis de faire remonter quelque peu les parts de marché et le chiffre d'affaires des magasins existants. Le groupe compte poursuivre dans cette voie. Malgré la pression sur les marges, celles de Delhaize America restent parmi les plus élevées du secteur. En outre, les choses devraient s'améliorer à cet égard avec la disparition attendue de quelques petits concurrents très agressifs. A long terme les perspectives restent bonnes. Enfin, la reprise de Hannaford devrait être finalisée avant le mois d'août. La direction de Delhaize maintient ses prévisions inchangées pour 2000, avec une croissance d'au moins 15 % du bénéfice par action avant amortissement du goodwill (suite à l'acquisition d'Hannaford). La fermeté du dollar n'y est probablement pas pour rien. Après avoir relevé nos prévisions bénéficiaires suite aux beaux résultats de Delhaize au premier trimestre, cette fois nous les abaissons, par mesure de prudence. D'autant plus que le ralentissement de la consommation qui se dessine aux Etats-Unis pourrait peser sur les ventes. Nous tablons à présent sur 3,46 EUR par action (3,62 EUR précédemment) pour 2000 et sur 3,98 EUR (4,16 EUR précédemment) pour 2001. L'action est correctement évaluée, mais nous n'achèterions plus pour le moment. Conserver.

DELHAIZE / DELHAIZE AMERICA

Depuis la reprise de Hannaford, Delhaize Am. (trait fin; échelle droite, USD) a chuté plus que Delhaize (EUR).

Partagez cet article