Analyse
Introduction il y a 17 ans - lundi 3 juillet 2000

Des rumeurs de reprise ont stimulé le cours de Fortis la semaine passée.

TELECOMS MENACEES ?

Les Bourses ont été peu influencées par la décision de la banque centrale américaine de laisser ses taux inchangés, et ont évolué en sens divers la semaine passée. Le secteur des télécoms a fort souffert des déclarations de la direction d'Ericsson (téléphonie mobile), selon lesquelles les prix élevés des licences de 3e génération (UMTS) pourraient freiner la croissance des télécoms. L'indice Euro Stoxx 50, qui contient nombre de valeurs technologiques et des télécoms, a perdu 1,8 %. STMicroelectronics (66 EUR; -9,3%) et British Telecom (854 p.; -8,1%) restent à l'achat. Conserver le britannique Vodafone (267 p.; -9,6%). Le groupe minier britannique Rio Tinto (1 080 p.), qui a lancé une offre hostile sur un concurrent australien, a par contre gagné 6,4%. Acheter.
A Bruxelles, le Bel 20, qui contient peu d'actions technologiques et des télécoms, a grimpé de 2,2%. Il a gagné 3,6% sur l'ensemble du mois de juin, mais par rapport à fin 99 il est encore en recul de 11,6%. La hausse de la semaine passée est due principalement à
Fortis (30,48 EUR), qui a gagné 5,6% sur des rumeurs de reprise par les néerlandais Aegon (assurances) et ABN Amro (groupe bancaire; 25,66 EUR; +0,2%). Tant Fortis qu'ABN Amro restent à l'achat. Agfa-Gevaert (23,99 EUR; +7,5%) semble avoir retrouvé la confiance des investisseurs. Le cours est repassé au-dessus du prix d'introduction (22 EUR) d'il y a un an. Le groupe aurait réalisé un très bon 2e trimestre, et ses perspectives bénéficiaires sont très bonnes. Acheter. Delhaize (62,65 EUR; -6,5%) a souffert des résultats à nouveau décevants de Delhaize America, dont le bénéfice a reculé de 13,4 % au 2e trimestre et de 1,8 % au 1er semestre, à cause de la forte concurrence. Le 2e semestre ne devrait pas être nettement meilleur. Conserver, mais ne plus acheter.

Partagez cet article