Analyse
Bureau Van Dijk il y a 17 ans - mardi 22 août 2000

BUREAU VAN DIJK: profit warning + résultats 1e semestre

Alors que début mai, Bureau Van Dijk Computer Services (BvD-CS; 21,85 EUR; 881 BEF) misait encore sur un chiffre d'affaires en hausse de 33 % et des marges bénéficiaires (avant résultats financiers et impôts) comprises entre 16 et 19 % pour l'ensemble de l'année 2000, force est de constater qu'il a semé la panique chez les investisseurs avec l'annonce d'une stagnation du chiffre d'affaires et de marges bénéficiaires comprises entre 10 et 13 % début août. Les résultats semestriels ont malheureusement confirmé cette nouvelle. Au 1er semestre, le chiffre d'affaires a reculé de 6,5 % alors que le bénéfice perdait plus de 50 %. En cause : le ralentissement du marché ERP. Pour remédier à cette situation, le groupe a d'abord écrémé légèrement ses effectifs (- 4 %) et formé son personnel aux activités non liées à l'ERP qui devraient générer 50 % du chiffre d'affaires en 2001. A moins que le groupe ne procède à une acquisition très attendue (mais jamais réalisée), nous craignons que cet objectif ambitieux ne puisse être réalisé qu'au détriment des marges bénéficiaires. Pour l'exercice en cours, nos prévisions bénéficiaires par action passent de 1,58 à 0,81 EUR. Le profit warning a été sanctionné par une forte baisse du cours mais l'action reste correctement évaluée. Même si les marges bénéficiaires devraient selon nous être plus proches des 13 % que des 10 % grâce à un second semestre nettement meilleur – ce qui reste très bon pour le secteur – seules des preuves irréfutables de redressement redonneront confiance aux investisseurs. Début août, sur notre site Budget Net, nous avions conseillé de vendre. Si vous n'avez pas suivi ce conseil, au cours actuel, conservez.

BUREAU VAN DIJK (en EUR)

Le cours a sombré après le profit warning portant à la fois sur le chiffre d'affaires et les marges. Conserver.

Partagez cet article