Analyse
Mobistar il y a 17 ans - mardi 22 août 2000

MOBISTAR: résultats 1e semestre + rumeurs sur réorganisation

Détenu à 51 % par France Telecom (FT), le n° 2 belge de la mobilophonie, Mobistar (44,90 EUR; 1 811 BEF), a publié ses résultats pour le 1er semestre. Verdict : une perte par action légèrement inférieure à nos prévisions (- 21 % par rapport au 1er semestre 99) grâce à un chiffre d'affaires en hausse de 54 %. Au rayon perspectives, tous les regards sont braqués vers l'octroi des 4 licences de la 3e génération (UMTS). Mobistar est candidat mais les sommets atteints en Angleterre et en Allemagne donnent le vertige. Il devra donc impérativement recourir à un financement externe dont on ne connaît pas encore la teneur exacte. Par ailleurs, cette course à la licence pourrait provoquer une réorganisation chez Mobistar. FT envisagerait en effet de faire acheter la division "Corporate Solutions" de Mobistar par sa filiale Global One. D'autre part, des rumeurs, directement démenties, ont fait état d'une possible acquisition par FT de la part qu'elle ne détient pas encore dans Mobistar, parallèlement à la vente de sa part dans KPN Orange, opération dictée par l'obligation de FT de choisir entre Mobistar et KPN Orange suite à son acquisition d'Orange. L'obtention d'une licence UMTS pourrait retarder sensiblement l'apparition des premiers bénéfices prévus pour 2003. Si FT devait se porter acquéreur de la totalité de Mobistar, la prime ne devrait de plus pas être très élevée dans la mesure où FT en a déjà le contrôle. Cette dépendance vis-à-vis de FT ne favorise donc guère la visibilité des perspectives. Action chère. Ne pas acheter.

MOBISTAR (en EUR)

Bien que loin de son sommet, l'action reste trop chère selon nous. Ne pas acheter.

Partagez cet article