Analyse
Real Software il y a 17 ans - lundi 18 septembre 2000

REAL SOFTWARE: résultats semestriels un peu en dessou des prévisions, prévision à la baisse

Les résultats semestriels de Real Software (49,7 EUR) sont décevants. Son chiffre d'affaires n'a augmenté que de 2,2 %, et son bénéfice a chuté de 83 %. En cause surtout, les activités aux USA (18 % du chiffre d'affaires) qui, alors qu'elles étaient encore florissantes au 1er semestre 99, se sont effondrées ensuite en raison du ralentissement du marché de l'ERP et des problèmes liés à l'an 2000. En outre, la restructuration entamée aux USA dans la 2e moitié de 99 a coûté plus cher que prévu, et les charges financières (charges d'endettement + augmentation des charges d'amortissement du goodwill, v. Entre nous) ont augmenté. Les bonnes performances en Europe (chiffre d'affaires + 21 %) n'ont pas permis d'éviter la chute du bénéfice. Toutefois, le 2e semestre devrait être nettement meilleur. En Europe particulièrement, le carnet de commande est bien rempli et les revenus provenant de ventes de licences sont en forte hausse. Aux USA la restructuration est terminée et quelques gros contrats sont sur le point d'être signés. De plus, les marges s'améliorent, tant en Europe qu'aux USA. Enfin, depuis quelque temps Real Software mise plutôt sur les applications en commerce électronique (qui représentent déjà 25 % du chiffre d'affaires) pour réduire sa sensibilité au marché de l'ERP. L'augmentation de capital qui avait été envisagée a été postposée. Le groupe devra provisoirement privilégier la croissance interne plutôt que les acquisitions. Alors qu'en juillet encore la direction annonçait un bénéfice courant (avant amortissement du goodwill) de 35 %, elle avance à présent un bénéfice d'exploitation en hausse de 35 %. Vu les lourdes charges financières, la hausse du bénéfice courant sera donc probablement nettement en deçà de l'objectif annoncé précédemment. En outre, l'entreprise utilise un artifice comptable pour étaler les coûts de restructuration aux USA sur 20 ans (amortissement de goodwill plutôt que comptabilisation immédiate comme coûts). Nous abaissons nos prévisions bénéficiaires pour 2000 de 0,86 à 0,80 EUR par action, et pour 2001 de 1,23 à 1,08 EUR. Malgré la chute quasi ininterrompue du cours (encore accentuée lundi dernier), l'action reste trop chère selon nous. Ne pas acheter.

REAL SOFTWARE (en EUR)

Des problèmes liés à la croissance et le ralentissement du marché de l'ERP pèsent sur le cours. Ne pas acheter.

Partagez cet article