Analyse
E.Biscom il y a 17 ans - mardi 31 octobre 2000

e.BISCOM - Les partenariats limitent la liberté d'e.Biscom qui ne prévoit pas de bénéfices avant 2005

· Télécommunications
· Milan (Euro.NM)
· 150,50 EUR

C’est désormais acquis, l’avenir d’e.Biscom ne passera pas par l’UMTS. Et au vu du prix bon marché payé par les vainqueurs des enchères italiennes, il pourrait bien s’en mordre les doigts. Mais il est vrai aussi qu’en août, le résultat des enchères britanniques a effrayé pas mal de monde.
Quoi qu’il en soit, les priorités sont ailleurs. Et plus précisément dans le développement du réseau en fibre optique permettant d’accéder à des contenus multimédias, Internet, … à haut débit. C’est ainsi que la société milanaise s’est portée candidate à l'acquisition de 80 % du capital de l’allemand Hansenet, qui gère un réseau en fibre optique dans la riche région de Hambourg, complétant ainsi l’offre disponible dans la région milanaise à travers Fastweb. A ce propos, l’offre Fastweb a déjà séduit plus de 1.000 clients. Néanmoins, le développement d’un tel réseau en fibre optique coûte très cher et les investissements prévus sont colossaux.
Se pose alors le problème du financement. Etant donné la puissance financière limitée d’e.Biscom, celle-ci est contrainte de s’associer à d’autres acteurs italiens, et notamment AEM, la RAI, et peut-être bientôt Fininvest.
Soyons francs, cette approche par partenariats n’est guère de nature à nous rassurer dans la mesure où elle limite la marge de manœuvre d’e.Biscom et risque de créer des conflits d’intérêts, ce qui pourrait se révéler handicapant dans un environnement de plus en plus concurrentiel où réactivité et flexibilité sont indispensables pour s’imposer.
De plus, une mauvaise orientation persistante des marchés financiers pourrait bien compromettre une éventuelle introduction en bourse de Fastweb et miner la valeur marchande des actions e.Biscom.

Les premiers bénéfices ne sont pas attendus avant 2005. N’ACHETEZ PAS.

EVOLUTION D’e.BISCOM EN EUR

Partagez cet article