Analyse
IBM il y a 17 ans - lundi 23 octobre 2000

IBM - Croissance décevante du chiffre d'affaires 3e trimestre

L'américain IBM (94,75 USD), n°1 mondial de l'informatique, a comme prévu augmenté son bénéfice par action de 20 % au 3e trimestre (à 1,08 USD), grâce surtout à des réductions de coûts. Mais le chiffre d'affaires (C.A.) n'a augmenté que de 3 %. En cause, la faiblesse de l'euro, qui pèse sur le C.A. en Europe (25 % du C.A.), ainsi que des problèmes de transition vers de nouveaux serveurs, qui ne devraient pas être disponibles avant décembre. Par contre, la division PC a heureusement surpris, avec un retour de la rentabilité un peu plus tôt que prévu. Pour le 4e trimestre, IBM n'est guère optimiste, toujours en raison de l'effet néfaste de l'euro. L'année 2001 devrait être meilleure : IBM devrait concurrencer valablement ses adversaires sur quelques segments clés, grâce à sa nouvelle gamme de serveurs et à ses solutions logicielles et de commerce électronique. Quant aux services, la signature de plusieurs nouveaux contrats confirme l'importance de cette activité qui apportera des revenus récurrents et en croissance. Pour 2000 et 2001 nous rehaussons légèrement nos prévisions bénéficiaires par action (4,4 USD et 5 USD, contre 4,35 USD et 4,9 USD). Nous restons donc prudemment optimistes. Mais nous analyserons avec attention les progrès réalisés l'an prochain face à la concurrence. Action chère. Conserver mais ne pas acheter.

IBM (en USD)

IBM peine à retrouver la confiance du marché. Nous attendons nous aussi des résultats concrets. Conserver.

Partagez cet article