Analyse
Prolion il y a 17 ans - mardi 3 octobre 2000

PROLION: l'arrivée de sérieux concurrents devrait peser sur les marges bénéficiaires

· Robotique
· Amsterdam (Euro.NM)
· 19,05 EUR

Prolion, concepteur néerlandais de systèmes de traite automatisés, a renoncé à son objectif de doubler son chiffre d’affaires et son bénéfice net ces prochaines années. Dorénavant, la société se bornera à communiquer des objectifs pour le bénéfice et ce, seulement pour l’année en cours. Cette décision est liée à un changement dans le « mix » de ventes. En effet, Prolion vend désormais plus de petits systèmes (pour moins de 50 vaches) qui rapportent moins que les grands. Le deuxième argument invoqué par la société est le marché américain qu’elle n’occupe que par le biais de partenaires. Prolion ne leur fournit en effet que des composants stratégiques (comme le bras automatisé), à charge pour ces partenaires d’assurer ensuite la construction du système. Dès lors, la croissance du chiffre d’affaires ralentit dans la mesure où Prolion ne fournit plus tous les composants.
Le dernier exercice (clôturé le 30 juin) révèle déjà un ralentissement du chiffre d’affaires, confirmant ce que nous annoncions dans l’E-R 57. Le chiffre d’affaires n’a progressé que de 87 % par rapport à l’exercice précédent, ce qui est inférieur aux attentes du marché financier. Par contre, le bénéfice net a crû de 130 %, atteignant ainsi largement l’objectif de 100 %. Pour l’exercice en cours (entamé le 1er juillet), Prolion s’est fixé pour seul objectif de doubler son bénéfice, ce qui, selon nous, est réaliste. Toutefois, pour les années suivantes, il lui sera difficile, à notre avis, de réitérer cet objectif. En effet, même si le marché devrait doubler, le nombre d’acteurs doublera aussi avec l’arrivée sur le marché d’Alfa-Laval et Westfalia, ce qui n’est certainement pas une bonne nouvelle pour les marges bénéficiaires.

Compte tenu d’un bénéfice par action estimé à 0,56 EUR pour l’année en cours, l’action est encore trop chère. N’ACHETEZ PAS.

PROLION EN EUR

Partagez cet article