Analyse
Tiscali il y a 17 ans - mardi 31 octobre 2000

TISCALI - malgré plusieurs bonnes nouvelles, la faisabilité de l'objectif du management reste incertaine

· Télécommunications
· Milan (Euro.NM)
· 36,30 EUR

Tiscali, fournisseur italien d’accès gratuit à Internet, vient de décrocher une des 5 licences UMTS mise aux enchères dans la péninsule italienne, par l’intermédiaire du consortium Andala dont il détient ¼ du capital.
Ceci est assurément une bonne nouvelle lorsque l’on sait que l’accès à Internet passera de plus en plus par des plates-formes mobiles. De plus, la somme déboursée pour cette licence (2,4 milliards EUR) est 2 fois moins importante que ne l’espérait l’Etat italien et ce, suite au retrait d’un des 6 candidats.
La société sarde est par ailleurs présente sur tous les fronts puisqu’elle fusionnera prochainement avec le néerlandais World Online, empochant au passage un trésor de guerre de plus de 1,5 milliard EUR et qu’elle envisage également une acquisition en France.
Rien que des bonnes nouvelles à première vue sauf que, même après la fusion avec World Online et une présence éventuellement accrue en France, Tiscali ne sera toujours pas leader sur les marchés européens qui comptent vraiment (Allemagne, Angleterre, France), que l’intégration du fournisseur d’accès néerlandais est loin d’être gagnée, que le marché de l’UMTS italien promet d’être l’un des plus difficiles en Europe compte tenu des forces en présence, que le coût de construction des infrastructures risque de réserver de mauvaises surprises et que… et que…

Tous ces motifs nous amènent inévitablement à douter de la faisabilité de l’objectif avancé par la direction, à savoir un chiffre d’affaires de 2 milliards EUR dans les 2 ans. Et même si l’objectif était atteint, la valorisation actuelle du groupe nous semble encore bien trop élevée. N’ACHETEZ PAS.

Partagez cet article