Analyse
Ontex il y a 16 ans - lundi 13 novembre 2000

ONTEX - Reprise Astel et Prod'hygia

Ontex (58,7 EUR) vient de renforcer sa division langes pour bébés par 2 importantes acquisitions, le turc Astel et le français Prod'hygia. Astel est avec une part de marché de 25 % (avec sa marque Canbebe) le n°2 d'un marché turc en pleine expansion et où les produits "private label" (vendus sous marques de distributeurs) sont encore quasi absents. De plus, le groupe pourra à partir de la Turquie s'étendre plus à l'est. Avec Prod'hygia, Ontex acquiert une position importante en France sur le marché des langes private label et se renforce en direction de l'Europe du Sud grâce à une usine près de Lyon. Ces 2 acquisitions représenteront près de 30 % du chiffre d'affaires du groupe l'an prochain. Elles augmenteront fortement (de ± 30 % du chiffre d'affaires actuellement à près de 50 % en 2001) le poids des langes pour bébés, qui génèrent des marges moins élevées que les produits d'hygiène féminine et d'incontinence. Néanmoins, compte tenu des prix d'acquisition raisonnables, elles auront un effet positif sur le bénéfice : la rentabilité d'Astel, exceptionnellement forte, est plus de 2 fois supérieure à celle d'Ontex, et celle de Prod'hygia devrait atteindre le niveau de celle du groupe à partir de l'an prochain. Nous rehaussons légèrement nos estimations bénéficiaires pour 2001, de 2,33 à 2,4 EUR par action. Pour cette année par contre, nous les avons abaissées de 1,47 à 1,13 EUR par action, à cause du prix des matières premières qui reste (provisoirement ?) élevé. Après la mise en garde sur les bénéfices en juillet, ces rachats constituent une bonne nouvelle et montrent, du moins pour Prod'hygia, le bien-fondé de la décision de ne pas répercuter immédiatement sur les prix de vente la hausse des matières premières, pour affaiblir des concurrents pouvant ensuite être rachetés à bon compte. Action correctement évaluée. Vous pouvez à nouveau acheter.

ONTEX (en EUR)

Nouvelles acquisitions et recul attendu du prix des matières premières devraient relancer le cours. Acheter.

Partagez cet article