Analyse
Fantastic Corp. il y a 16 ans - mardi 12 décembre 2000

FANTASTIC CORP. - si ses solutions s'imposent, l'avenir de la société suisse pourrait s'avérer très rémunérateur

· Logiciels de transmission
· Francfort (Euro.NM)
· 2,50 EUR

La société suisse, éditrice de logiciels de transmission de contenu multimédia à haut débit, a publié ses résultats financiers pour les 9 premiers mois de l’année. Verdict ? La déception !
Le chiffre d’affaires n’a progressé que de 13 % par rapport à la même période de l’année dernière alors que les pertes sont passées de 33 à 46 millions EUR. La faible croissance du chiffre d’affaires est imputable à plusieurs éléments. Fantastic a tout d’abord surestimé la vitesse à laquelle les ménages installeraient des connexions à large bande chez eux. En fait, une pénétration significative ne serait pas attendue avant 2002.
Ensuite, les clients de Fantastic (opérateurs télécoms) brûlent actuellement d’énormes liquidités pour des licences UMTS et refusent de payer d’autres licences à l’avance. Par contre, ils veulent que Fantastic partage les returns éventuels mais aussi les risques avec eux. Ceci implique que les paiements de licence s’effectueront en fonction de la quantité du multimédia (vidéo, graphiques, musique) transmise. Sachant que le marché de la communication à large bande se développe moins vite que prévu, ces revenus de licence prendront du retard dans un futur immédiat. Il ne faut toutefois pas commencer à désespérer dans le cas de Fantastic puisqu’une fois que le marché de la transmission à haut débit aura explosé, les revenus pourront se révéler très élevés.

Le changement de « revenue model » est plus risqué mais potentiellement plus rémunérateur… pour autant que les solutions de Fantastic s’imposent. CONSERVEZ.

Partagez cet article