Analyse
Autonomy il y a 16 ans - mardi 23 janvier 2001

AUTONOMY - le tableau est presque idyllique mais la concurrence progresse et l’action est chère

· Gestion des connaissances
· Easdaq
· 2 300 pence

Le cours de la société informatique britannique spécialisée dans les moteurs de recherche intelligents a fortement fluctué ces derniers temps. Celui-ci a ainsi tout d’abord été mis sous pression suite aux menaces de ralentissement prononcé de l’économie américaine et au profit warning d’Inktomi, société américaine considérée, à tort, comme un concurrent direct. La déprime aura néanmoins été de courte durée. Le management a en effet rapidement rassuré la communauté financière quant à la vigueur de la croissance du chiffre d’affaires malgré la morosité ambiante. Gageons qu’il n’aura pas été trop optimiste car toute déception à ce sujet se paiera très cher.
Dans un autre registre, peut-être plus significatif que les affirmations de la direction, notons les nouveaux partenariats conclus avec des acteurs de premier plan comme IBM ou encore, dans une moindre mesure, Business Object, partenariats qui semblent valider la technologie de la société de Cambridge.
Signalons enfin qu’Ericsson et Sonera développent sur une grande échelle les solutions proposées par Autonomy.
Le tableau pourrait donc presque sembler idyllique. Presque, parce que la concurrence ne se tourne pas les pouces, comme en témoignent les avancées de Yahoo! dans le domaine des portails d’entreprise, et que le prix de l’action n’est pas bon marché.

Autonomy est une des meilleures sociétés de notre portefeuille mais son prix actuel est assurément dissuasif. CONSERVEZ.

EVOLUTION D’AUTONOMY EN PENCE

Partagez cet article