Analyse
Interbrew il y a 17 ans - lundi 8 janvier 2001

INTERBREW - Annulation rachat de Bass

Interbrew (25,75 EUR), le deuxième brasseur mondial, vient de subir un sérieux revers. Les autorités britanniques ont annulé le rachat de Bass, considéré comme contraire à la libre concurrence. Après les rachats successifs de Whitbread et de Bass, le groupe belge contrôlait 32 % du marché de la bière en Grande-Bretagne et avait en mains deux des trois marques de bière les plus vendues. Quelques minutes après l'annonce de la nouvelle, le cours d'Interbrew a plongé de 25 %. Réaction exagérée du marché ? Probablement pas. En effet, selon nous (cf. BH 991) il ne fallait pas introduire Interbrew en Bourse avant que la décision anglaise ne soit connue. Le groupe louvaniste n'en a eu cure, au motif de ne pas freiner son élan. Les marchés qui, c'est bien connu, détestent l'incertitude, n'ont visiblement pas apprécié. Cet échec jette une ombre sur le futur immédiat d'Interbrew. Le prix élevé que le groupe avait payé pour les activités bière de Bass (2,33 milliards de livres) ne se justifiait que compte tenu des synergies avec Whitbread, mais il n'en sera donc rien, sauf si le groupe belge décide d'aller en appel de la décision. Et il est quasiment certain que le groupe ne parviendra pas à revendre Bass au même prix, même s'il le vend par morceaux. D'où une perte probable pour Interbrew… et ses actionnaires.
Malgré la chute du cours, l'action n'est pas une bonne affaire. A éviter.

INTERBREW (en EUR)

Le cours a chuté à l'annonce du refus des Britanniques de donner leur aval au rachat de Bass. Ne pas acheter.

Partagez cet article