Analyse
Telindus il y a 16 ans - lundi 29 janvier 2001

TELINDUS - Résultats 2000

Telindus Group (18,99 EUR), spécialisé en réseaux de transmission de données et de télécommunications et actionnaire minoritaire de l'opérateur de mobilophonie Mobistar, a vu son chiffre d'affaires augmenter plus que prévu en 2000 : + 61 % (dont 31 % proviennent de la croissance interne) en 2000. La croissance du bénéfice (hors plus-values exceptionnelles sur la vente de la participation dans Ubizen et d'actions Mobistar) n'a été que d'un bon 23 %, en raison d'un taux d'imposition plus élevé et de lourds investissements en recherche et développement dans 2 sociétés récemment acquises. Comme prévu, le bénéfice par action s'établit à 0,38 EUR. Un dividende net de 0,1125 EUR (un peu plus de 4,5 BEF) a été proposé. Telindus va maintenant s'atteler à améliorer ses marges (assez faibles) en augmentant la part des services (24 % en 2000) dans son chiffre d'affaires (marges plus élevées que dans la vente des produits). Le groupe est en outre bien placé pour profiter des énormes investissements que feront les opérateurs télécoms dans les années qui viennent pour l'UMTS (3e génération de mobilophonie). Par ailleurs, Telindus a récemment conclu des accords de distribution avec des fournisseurs de logiciels, ce qui lui permet d'étendre son offre de solutions sur mesure. Enfin, un certain nombre d'acquisitions seraient encore prévues en Europe et en Asie. Malgré le ralentissement qui semble se dessiner dans le secteur de la technologie et des télécoms, les perspectives restent bonnes pour Telindus, grâce à son savoir-faire et à sa politique d'acquisitions dynamique mais bien contrôlée. Nous tablons pour l'année en cours et la suivante sur une croissance bénéficiaire de 25 %, à 0,48 EUR par action pour 2001 et 0,6 EUR pour 2002. Action correctement évaluée. Achetez si un risque un peu supérieur à la moyenne ne vous fait pas peur.

TELINDUS (en EUR)

La crise des technologiques a pesé sur Telindus également. A tort selon nous. Les audacieux peuvent acheter.

Partagez cet article