Analyse
ABB il y a 16 ans - lundi 19 février 2001

ABB : Résultats annuels plutôt faibles, ne plus acheter

Les ventes du groupe helvético-suédois ABB (137 CHF) ont chuté de 6 % en 2000 et son bénéfice n'a progressé que de 6 % (éléments exceptionnels compris). En cause selon le groupe, un effet de change défavorable et une demande plus faible dans certains de ses secteurs clés (automatisation, transmission d'électricité et technologies de construction). Ces résultats décevants sont en contradiction avec ce qu'avait annoncé ABB lors de la publication des résultats semestriels. En outre, l'adoption des règles comptables américaines en vue d'une introduction à la Bourse de New York a eu un effet négatif sur les bénéfices beaucoup plus important que prévu. Tout cela pose un problème quant à la crédibilité de la communication financière du groupe. Mais malgré cela, nous restons confiants à terme, car la marge d'exploitation d'ABB a fortement progressé en 2000 (6 % contre 4,4 % en 1999) grâce à la réduction des coûts et à la stratégie visant à se recentrer sur des activités plus porteuses et plus rentables. De plus, le groupe a annoncé une nouvelle réorganisation complète de ses activités, qui désormais seront davantage tournées vers le client plutôt que vers le produit. Bonne stratégie, mais les problèmes de communication financière et le ralentissement aux USA (à l'origine de la faible progression du carnet de commande au 4e trimestre 2000, ce qui pèsera sur les résultats de 2001) nous incitent à ne plus acheter. Conserver. Un split en quatre du titre est prévu à moyen terme.

ABB (en CHF)

La réorganisation d'ABB est sur la bonne voie, mais la faiblesse du chiffre d'affaires pèse sur le cours. Conserver.

Partagez cet article