Analyse
Bookham Technol. il y a 16 ans - mardi 6 février 2001

BOOKHAM TECHNOL.: la société anglaise devrait à son tour souffrir du ralentissement de la croissance

· Optoélectronique
· Londres
· 967 pence

Ces derniers temps, les profit warnings des entreprises technologiques se sont succédés à un rythme pour le moins inquiétant. Après Intershop et Fantastic, c’est au tour de Bookham d’y aller de son petit « avertissement sur résultats ». Le spécialiste anglais des composants pour fibres optiques a en effet annoncé qu’il s’attendait à des pertes opérationnelles de 15 millions de livres pour le 4e trimestre contre 11 millions initialement prévus. La société invoque pour ce faire deux raisons. Tout d’abord des charges accrues après l’annulation d’un investissement sur deux sites de production en Angleterre, ayant engendré des coûts de fermeture. La production sera transférée dans une usine d’Amérique du Nord. La deuxième raison a trait à un changement dans l’offre de produits. Nortel – son principal client, qui représentait encore plus de 50 % du chiffre d’affaires au 3e trimestre – a réduit ses commandes de composants de l’ancienne génération. Cette réduction a toutefois été compensée par une augmentation des commandes de composants de la nouvelle génération mais leur fabrication n’est pas encore optimisée et engendre des coûts supérieurs.
A titre comparatif, le chiffre d’affaires au 4e trimestre devrait s’élever à 11 millions de livres. Pourquoi cette comparaison ? Pour démontrer que Bookham devra encore enregistrer une forte croissance du chiffre d’affaires ces prochaines années pour sortir du rouge et justifier sa valeur actuelle. Tout dépendra donc de la forte demande des opérateurs télécoms pour améliorer les performances de leurs réseaux de communications. Or, c’est précisément là que le bât blesse. Les caisses de la plupart des opérateurs sont en effet exsangues après les folles enchères pour décrocher les licences UMTS (téléphonie mobile de 3e génération). D’autres acteurs du secteur des fibres optiques, comme JDS Uniphase, Corning et Nortel, ont ainsi revu leurs estimations à la baisse pour l’année en cours.

Après son profit warning, Bookham n’a pas tenu à s’exprimer sur les perspectives pour l’année en cours. Compte tenu de l’avertissement de Nortel, son principal client, nous ne voyons toutefois pas comment Bookham pourrait échapper au ralentissement de la croissance. N’ACHETEZ PAS.

Partagez cet article