Analyse
Electrabel il y a 16 ans - lundi 5 février 2001

ELECTRABEL: mouvement de libéralisation en plein accélé

Dans le cadre du mouvement de libéralisation du marché européen de l'électricité, en pleine accélération, le producteur et distributeur d'électricité Electrabel (235,1 EUR) vient de voir son concurrent allemand RWE créer une antenne sur le marché belge. RWE détient déjà 3 % de ce marché, avec des clients comme Tessenderlo, Du Pont, BASF et Ford Genk. Electrabel ne reste pas inactif face à l'accroissement de la concurrence. Outre d'importantes réorganisations (dont la suppression de 11 % des fonctions actuelles), le groupe multiplie les offensives à l'étranger et maintient son objectif de doublement des ventes entre 2000 et 2004. Ainsi, après la création d'une filiale en Italie, il a encore récemment signé, via sa filiale néerlandaise EPON (dont il détient 80 %), un contrat d'approvisionnement avec Philips Nederland. Par contre, il ne compte pas surenchérir sur l'offre de 24 EUR par action faite par Electricidade de Portugal et la banque espagnole Cajastur sur l'espagnol Hidrocantabrico, dont il détient 10 %. Il n'a pas encore décidé ce qu'il fera de cette participation stratégique (collaboration possible ?), mais en cas de cession, il enregistrerait une plus-value de minimum 0,25 EUR par action (possible contre-offre de RWE). Electrabel est selon nous bien positionné sur le marché européen. Le groupe possède un appareil de production très compétitif et une expertise technique très importante. Et l'échec éventuel sur Hidrocantabrico ne doit pas occulter l'avancée majeure que représente l'acquisition d'EPON, à l'origine de la forte croissance du chiffre d'affaires en 2000 (+ 35 %). Nous tablons pour 2001 sur un bénéfice de 15,43 EUR par action (+ 4,7 %). Action bon marché. Acheter.

ELECTRABEL (en EUR)

Le groupe pourrait revendre ses 10 % dans Hidrocantabrico mais une collaboration reste possible. Acheter.

Partagez cet article