Analyse
Repsol il y a 17 ans - lundi 26 février 2001

REPSOL - Résultats 2000

Les résultats du groupe pétrolier espagnol Repsol-YPF (18,79 EUR) pour 2000, la 1ère année complète qui intègre la totalité des résultats d'YPF, société argentine rachetée en juin 99, sont conformes aux attentes. Le bénéfice opérationnel a progressé de 137,4 %. Dans l'amont (exploration et production), il a plus que triplé (+ 226 %), grâce à la contribution d'YPF et au prix élevé du pétrole. Dans l'aval (raffinage et distribution), il a augmenté de 31,1 % grâce à des marges de raffinage très fermes qui ont plus que compensé la faiblesse des marges dans la distribution. Dans le gaz et l'électricité, il a progressé de plus de 154 % grâce à la contribution de Gaz Natural et à une hausse des ventes. Comme attendu, le groupe n'a pas atteint ses objectifs de production journalière de pétrole et de gaz et les a réduits pour 2005. Cette année la production ne progressera en outre pas : l'endettement très élevé du groupe le contraint à des désinvestissements, ce qui pèse sur la production. En revanche, le fait que Repsol-YPF ait abandonné l'idée d'une acquisition dans le domaine de l'électricité en Espagne constitue une bonne nouvelle selon nous. Repsol présente certes un profil nettement plus intéressant depuis le rachat d'YPF (présence en amont renforcée, moindre dépendance par rapport à l'Espagne), mais le groupe est handicapé par son lourd endettement. L'importante révision à la baisse de ses objectifs de production est également très décevante. Bien que l'action soit bon marché, nous n'achèterions pas. Dans le secteur, nous préférons l'italien ENI. Conserver.

REPSOL-YPF (en EUR)

Malgré des résultats en forte progression, nous n'achèterions pas Repsol-YPF. Conserver.

Partagez cet article