Analyse
Autonomy il y a 17 ans - mercredi 18 avril 2001

AUTONOMY: la société britannique a émis un profit warning pour ses résultats du 1er trimestre.

· Gestion des connaissances
· Nasdaq Europe
· 305 pence

Autonomy, société britannique spécialisée dans les moteurs de recherche intelligents, a émis le 5 avril dernier un profit warning pour ses résultats du 1er trimestre 2001. Le PDG Mike Lynch a en effet annoncé que le bénéfice net par action ne serait que de 0,04 USD contre les 0,05 USD attendus par la communauté financière.
Plus que la déception du bénéfice net par action, c’est assurément le ralentissement du chiffre d'affaires - qui devrait se situer entre 14 et 15 millions USD, soit 40 % de moins que prévu - qui a fait plonger le cours de plus de 40 %. Cette révision à la baisse du chiffre d'affaires résulte de la propagation en Europe du ralentissement des investissements dans les technologies de l'information que connaissent les Etats-Unis depuis le second semestre 2000. Une vingtaine de clients d’Autonomy ont en effet reporté la signature de contrats pour un montant total de 10 millions USD. Pourtant, Mike Lynch assurait encore en février qu'un ralentissement économique ne pourrait être que bénéfique à sa société dans la mesure où son produit permettait de réduire les coûts de ses clients, hypothèse qui ne semble guère se vérifier aujourd'hui…
La stratégie d’Autonomy repose sur deux éléments-clés : d’une part, une technologie unique et difficile à copier qui lui donne un important avantage concurrentiel, et d'autre part, l’utilisation d’un réseau de distribution indirect constitué essentiellement par le biais de partenariats stratégiques et d’accords OEM. Autonomy génère ainsi 80 % de son chiffre d’affaires par le biais de son réseau de partenaires, ce qui lui permet de réduire considérablement ses frais de marketing et de commercialisation qui sont supportés par les partenaires ainsi que de fonctionner avec une force de travail réduite (200 personnes environ). Et à l’avenir, Autonomy entend générer l’intégralité de ses revenus par ce biais.
Mais il y a un mais. Car si les partenaires connaissent un ralentissement de leur croissance, celui-ci pèse immédiatement sur les résultats d’Autonomy.

Difficile de dire aujourd'hui si les conditions du marché vont s'améliorer ou, au contraire, se détériorer, tout particulièrement à court terme. Dans l'attente d'un peu plus de visibilité, CONSERVEZ.

EVOLUTION D’AUTONOMY EN PENCE

Partagez cet article