Analyse
Edito il y a 17 ans - lundi 30 avril 2001

LERNOUT & HAUSPIE : UNE AG DECEVANTE

Nous étions présents à l'Assemblée générale (AG) de Lernout & Hauspie (LHSP) afin d'y représenter les nombreux actionnaires qui nous y avaient mandatés. Une AG décevante où Philippe Bodson, nouveau patron de LHSP, n'a pas caché que la faillite &ou le démantèlement restent les scénarios les plus probables. Avec notre partenaire Deminor, nous avons posé une série de questions aux administrateurs et à KPMG, le bureau chargé de la certification des comptes de LHSP. Là aussi, la déception était au rendez-vous, notamment de la part de KPMG, éludant nos questions et déclarant avoir "parfaitement travaillé". Les prochaines semaines seront sans doute plus déterminantes et nous attendons que plusieurs acteurs prennent leurs responsabilités. Nos revendications sont multiples. Envers les banques d'abord : les crédits octroyés à LHSP montrent la confiance qu'elles lui ont publiquement témoignée. Nous attendons d'elles un effort clair de réduction de créances ou de transformation de celles-ci en capital. Nous attendons également d'autres créanciers tels KPMG ou les anciens patrons de la société qu'ils laissent tomber leurs créances commerciales. Enfin, les anciens dirigeants, principalement Jo Lernout et Pol Hauspie, doivent poser un geste clair vis-à-vis des autres actionnaires. Ils n'ont d'autre choix que d'abandonner les actions qu'ils détiennent encore dans la société. Ce n'est que si ces acteurs prennent leurs responsabilités que LHSP pourra cultiver quelque espoir de survie.

EVOLUTION DU COURS DE NUANCE (en USD)

LHSP aura de grandes difficultés à vendre sa technologie vocale à un bon prix. La baisse du cours du concurrent Nuance en est l'illustration.

H&Q IPO AND EMERGING COMPANY FUND (en USD)

Sinistrose pour le segment des introductions en Bourse, comme le montre l'évolution de ce fonds américain spécialisé (voir p. 12/13)

Partagez cet article