Analyse
Creyf's BvD il y a 16 ans - lundi 7 mai 2001

CREYF'S/BUREAU VAN DIJK - Creyf's fait une offre sur BVD-CS

Après une première tentative avortée fin mars, le groupe d'intérim Creyf's (25,5 EUR) est parvenu à un accord de reprise avec les actionnaires majoritaires de Bureau van Dijk Computer Services (BvD-CS; 23,57 EUR). Il lancera, au plus tard durant la 1re quinzaine de juin, une OPE aux mêmes conditions. Une action BvD-CS donnera droit à une obligation Creyf's d'une valeur nominale de 25,5 EUR, rapportant 6 % par an et remboursable au pair dans 5 ans. Pour Creyf's l'opération est une bonne affaire. Elle s'inscrit dans sa stratégie visant à proposer, outre son offre classique (intérimaires), des solutions globales en matière d'IT (technologies de l'information) et d'engineering. Cette activité est nettement plus rentable que l'intérim classique. Compte tenu de l'intégration de BvD-CS dans les comptes sur 6 mois et d'autres acquisitions récentes, les activités dans l'IT devraient représenter près de 10 % du chiffre d'affaires cette année (6,7 % en 2000). L'impact de BvD-CS sur le bénéfice (après charge d'intérêt et amortissement du goodwill) sera légèrement négatif cette année, mais sera positif à partir de 2003. BvD-CS est une société très saine, génératrice de marges élevées et dont l'image de marque lui permettra de recruter de bons éléments. Creyf's a l'intention d'en accélérer le développement, par la pénétration de nouveaux marchés et par de petites acquisitions.
Pour les actionnaires minoritaires par contre, l'offre n'est pas généreuse, d'autant qu'ils ne toucheront pas le dividende (le paiement est reporté après la clôture de l'opération). Néanmoins, si à première vue on ne peut que déplorer la différence de prix par rapport au prix de l'introduction en Bourse il y a 2 ans (30 EUR), force est de constater que le contexte (taux d'intérêt) a fort changé entre-temps. L'obligation que vous recevrez ne nous paraît intéressante que si vous la conservez jusqu'à l'échéance. En effet, vu l'étroitesse du marché, elle sera probablement frappée d'une décote importante. Si vous ne voulez pas garder vos obligations pendant 5 ans, essayez de vendre vos actions BvD-CS avec une limite juste en dessous de 25 EUR. Mais soyez très vigilant, car si votre ordre limité n'est pas exécuté, vous devrez impérativement répondre à l'offre avant sa clôture, sous peine de vous retrouver avec une action très peu liquide et dont la cotation sera ensuite supprimée. Vous pouvez acheter Creyf's, correctement évaluée.

BUREAU VAN DIJK (en EUR)

L'offre de Creyf's n'est intéressante que si vous gardez l'obligation jusqu'à l'échéance. Sinon, vendez.

Partagez cet article