Analyse
Immobel il y a 17 ans - lundi 14 mai 2001

IMMOBEL - Vente et répartition des activités non-stratégiques

Immobel (48,6 EUR) s'est finalement résolu à diviser ses activités, afin d'en améliorer la visibilité et de réduire la forte sous-évaluation du titre par rapport à sa valeur intrinsèque (40 % fin 2000), ce que souhaitaient depuis longtemps déjà les actionnaires et en particulier les 2 actionnaires majoritaires, qui veulent vendre leur participation. Seule l'activité de base (la promotion immobilière) reste dans le groupe, le reste étant cédé. La participation de 41 % dans la sicafi Cibix sera partagée en deux phases entre les actionnaires d'Immobel. Ils recevront sous peu une part Cibix pour 4 actions Immobel détenues. Une opération qui se répétera, probablement au 1er semestre 2002. Finalement, les actionnaires recevront donc ½ Cibix par action Immobel, ce qui au cours actuel de Cibix correspond à un versement de ± 20 EUR. Les activités construction, lotissement et le patrimoine immobilier seront vendus dès qu'une offre "satisfaisante" sera reçue, ce qui devrait rapporter plus de 225 millions EUR, soit 54,69 EUR par action Immobel. Le "démantèlement" d'Immobel est selon nous positif pour les actionnaires. Si le produit de la vente des actifs leur est entièrement attribué, ils devraient recevoir au total ± 75 EUR par action, compte non tenu de la valeur de la division promotion, toujours reprise dans l'action Immobel. Dans le cas contraire (remboursement des dettes ou réinvestissement dans la promotion), il n'y aurait pas nécessairement une baisse significative de la sous-évaluation. Nous ne spéculerions donc pas sur une poursuite de la hausse du cours. Toutefois, si vous avez des actions Immobel, conservez-les pour le moment.

IMMOBEL (en EUR)

Le démantèlement va dans le bon sens, mais cela ne devrait pas repropulser le cours aux niveaux de 1990. Conserver.

Partagez cet article