Analyse
Allianz il y a 17 ans - lundi 25 juin 2001

ALLIANZ: rachat de Dresdner Bank - premier texte

L’assureur Allianz (335 EUR), n° 2 mondial et n° 1 allemand, a annoncé récemment le rachat de Dresdner Bank, 3e banque privée allemande. Cette opération renforce son réseau de distribution et confère au nouveau groupe de bancassurance ainsi constitué une meilleure position sur le marché allemand des fonds de pension dans l’optique de la réforme du système des pensions qui entrera en vigueur en 2002. Hélas, le prix de l’acquisition nous semble élevé au vu des faibles synergies de coûts - activités et réseaux de distribution trop différents – et des coûts de restructuration nécessaires pour remédier à la mauvaise rentabilité chronique et croissante de Dresdner. De plus, Allianz hérite de la banque d’investissement DKW, peu compatible avec ses activités et dont elle ne pourra se débarrasser rapidement. Enfin, Allianz annonce d’importantes synergies annuelles de l’ordre de 4 EUR par action à partir de 2006. Or, l’expérience nous a appris que les ambitions du management des groupes de bancassurance en la matière ne s’étaient à ce jour jamais concrétisées. L’opération aura cette année un effet négatif de 0,65 EUR sur un bénéfice par action estimé à 10,3 EUR. Allianz a opté pour la bancassurance par acquisition, avec son inévitable lot de difficultés. Difficile dès lors de savoir aujourd’hui si le nouveau groupe sera prêt à temps pour affronter le futur marché de l’épargne-retraite privée. Action chère, mieux vaut ne pas acheter.

ALLIANZ (en EUR)

Devenir un bancassureur par le biais d’acquisitions n’est pas une sinécure et pourrait secouer le cours. A éviter.

Partagez cet article