Analyse
Almanij/Gevaert il y a 16 ans - lundi 11 juin 2001

ALMANIJ/GEVAERT - : Résultats trimestriels

Au premier trimestre 2001, Almanij (41,11 EUR), le holding qui regroupe notamment KBC, KBL et Gevaert (35,20 EUR), a vu son bénéfice progresser de 2,9 % et ce, malgré le sombre climat boursier et la période difficile à ce moment-là pour les groupes financiers. La principale source de cette croissance réside dans la plus-value réalisée sur la participation dans l’opérateur télécoms flamand Telenet qui a permis à Gevaert de voir son bénéfice trimestriel multiplié par plus de 4 et aussi apporté une jolie plus-value à KBC. A terme, Almanij entend diluer sa participation dans KBC à 50,1%, non pas par la vente d’actions existantes mais en ne souscrivant pas à une future augmentation de capital destinée à soutenir l’expansion de KBC, opération toutefois très improbable actuellement en raison des faibles cours boursiers.
Alors que KBC poursuit ses efforts d’intégration (réductions de coûts !) et son expansion en Europe de l’Est, KBL poursuit elle la constitution d’un réseau européen de gestionnaires de patrimoine et de private bankers par le biais d’acquisitions. Après ces résultats trimestriels peu spectaculaires (à nos yeux), nous laissons nos prévisions bénéficiaires par action inchangées pour 2001 et 2002 à respectivement 4,95 et 6 EUR pour Gevaert et 5,8 et 6,65 EUR pour Almanij. Les perspectives des deux actions restent bonnes alors que la sous-évaluation par rapport à leur valeur intrinsèque fluctue depuis un certain temps déjà entre 20 et 35 % (cf. graphique). Vous pouvez acheter pour le long terme ces deux actions franchement bon marché.

ALMANIJ/GEVAERT

La sous-évaluation d’Almanij (gras) et Gevaert fluctue entre 20 et 35 % depuis le début de l’an 2000. Acheter.

Partagez cet article