Analyse
ARM Holdings il y a 16 ans - mardi 12 juin 2001

ARM HOLDINGS - même si le pire semble passé pour le secteur des semi-conducteurs, l’action reste trop chère

· Semi-conducteurs
· Londres
· 309 pence

Concepteur anglais de microprocesseurs, ARM Holdings a annoncé que le nombre de composants vendus construits selon son architecture avait baissé de 20 % au 1er trimestre par rapport au trimestre précédent. Résultat : ARM a vu sa valeur chuter d’un trait de 275 millions GBP le jour de l’annonce, soit 8 % de sa capitalisation boursière.
Cette nouvelle ne fait hélas qu’étayer nos soupçons (
E-R 82) et affectera indubitablement le chiffre d’affaires du 2e trimestre, l’effet d’une baisse des composants vendus sur les royalties apparaissant toujours avec un trimestre de décalage. Pour sa défense, la société invoque l’écoulement des stocks dans les segments du networking (modems) et wireless (téléphones mobiles) et précise que cette baisse devrait être compensée par la hausse - attendue - des revenus de licences.
A court terme, l’impact de la baisse des royalties sur la rentabilité opérationnelle devrait rester minime, même si l’on s’attend encore à une légère baisse au 3trimestre. La suite devrait être plus positive avec une lente reprise, le secteur des semi-conducteurs semblant avoir atteint son plancher.

Le pire semble passé pour le secteur des semi-conducteurs et ce n’est pas ARM qui s’en plaindra. Nous restons toutefois convaincus que le prix actuel est trop élevé pour justifier un achat. L’action s’échange en effet à 25 fois le chiffre d’affaires estimé pour l’année en cours contre 10 fois pour le secteur du design des microprocesseurs. N’ACHETEZ PAS.

EVOLUTION D’ARM EN PENCE

Partagez cet article