Analyse
Intershop il y a 16 ans - mardi 26 juin 2001

INTERSHOP COMM. : le management semble avoir perdu la confiance des investisseurs.

· Plates-formes d’e-commerce
· Francfort (Euro.NM)
· 3,70 EUR

Les investisseurs faisaient de nouveau grise mine à l’issue de l’assemblée générale des actionnaires de l’éditeur allemand de logiciels d’e-commerce. Le directeur financier n’a en effet pas caché que la perte pour l’année en cours serait plus élevée que celle de l’année dernière. Or, pour rappel, la société a déjà enregistré une perte de 39 millions EUR pour un chiffre d’affaires de 123 millions EUR en l’an 2000.
Cette nouvelle ne nous surprend pas. Après quelques trimestres de croissance exponentielle, Intershop a en effet opté l’été dernier pour un développement intensif de ses activités : plus de personnel et plus d’argent pour promouvoir ses produits. Il n’aurait hélas pu choisir pire moment, les premiers signes de ralentissement américain pointant alors à l’horizon. Le résultat est connu : des ventes décevantes et une perte opérationnelle qui gonfle. Quant à l’avenir proche, il n’est guère plus enthousiasmant puisque le marché européen (80 % du chiffre d’affaires) pour les logiciels d’e-commerce n’en finit plus de chuter. Comme les caisses devraient dès lors se vider plus vite que prévu, Intershop a décidé d’émettre des obligations convertibles pour un montant de 500 millions EUR, ce qui, à son tour, pourrait diluer considérablement les futurs bénéfices éventuels.
Nos doutes vis-à-vis de la société n’ont par ailleurs fait qu’augmenter après l’annonce par la BAWe, l’autorité de contrôle et de surveillance de la Bourse allemande, de la découverte de preuves selon lesquelles Intershop aurait sciemment tardé à émettre son profit warning en janvier. L’enquête suit son cours mais il est clair qu’une décision défavorable serait très malvenue.

Le management semble avoir perdu la confiance des investisseurs. N’ACHETEZ PAS.

Partagez cet article