Analyse
RTL Group il y a 17 ans - mardi 5 juin 2001

RTL GROUP - Fusion avec la "filiale sports" de Canal +

RTL Group (74 EUR) a confirmé officiellement fin mai que sa filiale spécialisée dans la gestion des droits et du marketing sportifs fusionnerait avec la « filiale sports » de Canal + (du français Vivendi Universal) et le groupe Jean-Claude Darmon, qui gère notamment les droits des équipes françaises de football et de rugby. La nouvelle entité (dont le nom n’est pas encore connu) sera cotée en Bourse et le capital, à l’exception des 5 % aux mains du groupe Darmon, sera réparti équitablement entre RTL et Canal +.
Au vu de l’importance croissante du sport dans les médias et des sommes colossales en jeu, il est devenu indispensable d’être bien introduit dans les milieux sportifs et d’avoir une assise financière suffisante ainsi qu’un savoir-faire reconnu. La gestion des droits sportifs est par ailleurs d’autant plus complexe qu’il faut à tout prix éviter une escalade incontrôlée des droits de retransmission qui découragerait les chaînes de télévision et limiterait ainsi l’accès à une frange très réduite de téléspectateurs.
Grâce à cette fusion, la nouvelle société gérera les droits de 320 clubs et 40 fédérations ou ligues dans le monde. Gageons toutefois que cette opération ne soit pas le prélude à des investissements directs dans les clubs. La dérive du PSG, détenu par Canal +, démontre en effet à suffisance le caractère très risqué et très peu rentable d’un tel investissement. Nos prévisions bénéficiaires par action restent inchangées à respectivement 0,26 et 0,51 EUR pour 2001 et 2002. A terme, l’opération annoncée constituera une bonne chose mais au vu de l’actuel recul du marché de la publicité, nous préférons ne pas acheter cette action correctement évaluée mais peu liquide.

RTL GROUP (en EUR)

La morosité du marché publicitaire nous incite à la prudence vis-à-vis du secteur des média. Ne pas acheter.

Partagez cet article