Analyse
Lloyd's il y a 16 ans - lundi 16 juillet 2001

LLOYDS TSB - Offre sur Abbey National bloquée

Le gouvernement britannique vient de bloquer l'offre de reprise de la 3e banque du Royaume-Uni, Lloyds TSB (689 pence), sur Abbey National, spécialiste du crédit immobilier, pour des raisons de concurrence. En effet, à la suite de cette reprise les Big Four (HSBC, Royal Bank of Scotland, Lloyds, Barclays) auraient détenu 77 % du marché des comptes courants, dont 27 % rien que pour Lloyds. Celle-ci va donc devoir revoir sa stratégie de développement, car la position du gouvernement a bloqué toute possibilité d'acquisition majeure au Royaume-Uni. Or ses marges sont sous pression, et sa seule réelle possibilité d'accroître ses revenus est maintenant de se tourner vers l'étranger. Lloyds détient un atout non négligeable, un faible ratio coûts/revenus (43,6 % en 2000, contre 64,2 % pour BNP Paribas, 73,3 % pour Deutsche Bank et 55,3 % pour HSBC), qui devrait lui permettre de trouver un partenaire susceptible de lui apporter activités et marchés complémentaires. Mais ses tentatives avec Fortis ces 3 dernières années sont restées infructueuses, jetant la suspicion sur ses capacités à aboutir dans un rapprochement d'envergure internationale. D'autant plus que les banques européennes privilégient un rapprochement d'égal à égal et sont réticentes à être avalées par une banque britannique trop concentrée sur son marché national. Par ailleurs, les synergies sont plus difficiles à générer en cas de fusion transfrontalière (différences comptables, fiscales,…). Lloyds TSB doit absolument réussir à surmonter les obstacles qui l'empêchent de se développer en Europe. Mais rien n'est moins sûr pour le moment. Bien que l'action soit bon marché, n'achetez pas.

LLOYDS / BANQUES EUROPE

Freiné dans son développement, Lloyds (gras; base 100) devrait encore sous-performer le secteur. Ne pas acheter.

Partagez cet article